Skip to main content
Génépi
Génépi

Genepi, le soutient secret de nombreux habitants de Saas

Une petite histoire de schnaps sur notre liqueur d'herbes alpines. Comment nous le fabriquons et pourquoi nous le buvons.

Dans les régions alpines d'Europe, on le connaît, le Genepi. La liqueur d'herbes alpines à l'absinthe des glaciers (Artemisia glacialis) est produite depuis des siècles dans les vallées alpines du nord de l'Italie, de la France et du Valais. Dans la vallée de Saas aussi, certaines familles ont l'honneur et la tradition de produire leur propre génépi.

Bien sûr, une tisane d'absinthe est utile contre les maux d'estomac et pour les rhumes. Mais il est bien entendu beaucoup plus agréable de prendre l'effet curatif de la plante comme une liqueur.

En juillet et août, on récolte les pointes de fleurs aromatiques de l'Artemisia. Elles sont ensuite séchés, hachés et trempés dans de l'alcool à 40 % pendant au moins 30 jours. Ensuite, les herbes sont tamisées et le jus est bien sucré. J'ai lu dans le livre d'un critique de liqueurs : "Un bon génépi est un vrai plaisir. Un mauvais goût ressemble à de la fièvre".

Lorsqu'on lui demande pourquoi il faut boire un verre de génépi de temps en temps, le naturopathe Flavio Anthamatten de Saas-Grund répond : "Un verre de génépi ravive le corps, l'esprit et l'âme". Au fait, il est également le producteur de Genepi pour le groupe de rock de la vallée de Saas "The Genepy". Le groupe aime également inviter les visiteurs à un "Genepi-Versucherli" pendant leurs représentations.